RDAQ, Le Réseau de diffusion des archives du Québec.
 

Pour les chrétiens, le carême est un temps d'abstinence et de pénitence. Anciennement écrit «quaresme», le mot vient du latin quadragesima dies et signifie «le quarantième jour». Le carême commence le mercredi des Cendres et se termine le samedi saint, c'est-à-dire la veille de Pâques. Cette fête qui change de date à chaque année détermine aussi le temps du carême. Celui-ci peut débuter entre le 4 février et le 10 mars. Cette période d'une durée de quarante jours est associée à la liturgie chrétienne et réfère à un épisode de la vie de Jésus. Au plan symbolique, elle est le rappel du séjour du Christ au désert où il pria et jeûna pendant quarante jours et quarante nuits, juste avant de commencer sa vie publique. Appelé aussi «sainte quarantaine», le carême est une période préparatoire à la grande fête de Pâques, la plus importante fête de l'année pour les chrétiens. Voilà la véritable signification des pénitences et privations imposées par l'Église. Celle-ci prescrit qu'une bonne préparation se fait à la fois aux plans spirituel et physique et que le jeûne est un moyen efficace pour disposer les fidèles à célébrer Pâques avec dévotion. Pour passer à travers cette «sainte quarantaine», on ménage des pauses comme la coutume de la mi-carême au milieu de la période d'abstinence.

© Le Réseau de diffusion des archives du Québec